Forum Test
 
Accueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche perso

Aller en bas 
AuteurMessage
Moonlight
Admin
avatar

Messages : 3516
Date d'inscription : 20/04/2014

MessageSujet: Fiche perso   Mar 17 Avr - 12:15



Freya Moldovan
Les liens du cœur peuvent être aussi fort que les liens du sang.


ft. Kirsten Zellers - Eylika
Humaine - Libre

nom Moldovan. Ce sang ne serpente peut-être pas mes veines, mais c'est tout comme. J'en suis fière et je le porte avec bonheur depuis longtemps maintenant. prénom Freya. Oui comme la déesse nordique, même si l'écriture en est sous la forme anglaise. Il signifie "Noble Dame." Je ne sais pas qui m'a appelé comme ça. Mais, c'est la seule chose dont je me souviens par rapport à mon passé. J'ignorais pourquoi, mais je sais que je ne veux pas m'en souvenir. Surnom Sur YouSuck, on me connaît sous le pseudo GlossyDream. Sinon c'est souvent Miss tête en l'air, Princesse, Dolly (Parce que je ressemble à une poupée soi-disant, je l'aime pas trop, les poupée ça me fout la trouille.) âge 19 ans, bientôt 20. J'ai pas tellement envie de vieillir. Etant humaine, ma vie n'est qu'un petit recueil comparé à celle de mon père. origines Totalement inconnu au vu de mon amnésie. Mais, je suis russe d'adoption et ça me convient.   espèce Humaine. Enfin je crois, parce que j'ai un don bizarre, effrayant et aussi captivant.   statut/sang Le meilleur au monde. La fille d'Hélios Moldovan. Adoptive certes, mais fille quand même. emploi Etudiante en esthétique & Vendeuse à l'herboristerie de Leina McCaleb. Mi-temps ou plein temps, tout dépend du moment. Richesse Je me débrouille, j'ai pas à me plaindre. Papa fait en sorte que je ne manque de rien et moi, je m'occupe de me ravitailler en produits cosmétiques et pour mes créations makeup en effets spéciaux. Orientation sexuelle On pourrait croire que je suis du genre pansexuel, mais non, j'aime les hommes. Mûr de préférence avec un aspect sauvage. allégeance En priorité ma famille, les Moldovan. Ils sont ce que j'ai de plus précieux en ce monde. Et comme papa a voué son allégeance au Lightwood, alors, forcément je le suis.



Timide Extravertie Perfectionniste Intuitive Artiste Boudeuse Sensible Émotive Tête en l'air Rêveuse Romantique

La naissance de mes dons a été le moment le plut déroutant de ma vie. C'est dur pour une enfant de faire la différence entre le monde des vivants et des morts. Surtout qu'on ne peut pas voir les frontières. Elles se définissent par le temps et les expériences. Il y a du beau et de l'effrayant, mais je suis prête à tous les connaître et les affronter. Je suis une Moldovan. J'ai toujours su que je voulais une grande famille. Mon rêve, en dehors de mes ambitions professionnelles, ce serait de me marier et d'avoir trois enfants. Deux filles et un garçon. Je sais que même si je ne suis plus là pour les protéger, mon père et ma famille fera en sorte de le faire. J'adore faire la fête. Comme tous les jeunes de mon âge. J'aime danser et j'ai un bon sens du rythme et ma danse préféré, c'est le bachata. Je me suis payée véritablement mon premier nécessaire à maquillage quand j'ai débuté mes études. J'ai économisé comme une folle pour m'offrir la meilleure marque qui soit. Mais, j'avoue que papa m'a pas mal aidé aussi. Ma première création d'effet spéciaux, ça a été une sirène et j'étais plutôt fière du résultat. J'ai crée mon profil YouSuck à 16 ans pour montrer un peu ma vie et mes créations. J’espérais que cela pouvait m'aider dans ce que je visais. Je suis très timide en général avec les personnes que je ne connais pas ou que je viens de rencontrer. Mais, en me laissant un peu de temps, je me laisse aller et montre mon petit brin de folie. Je cache mes capacités, j'ai trop peur que cela finisse comme quand j'étais petite. Un nombre restreint de mon entourage est au courant et cela me convient assez bien. J'ai tendance à aimer tout le monde à tel point qu'on me prend pour une personne pansexuel, c'est assez logique avec mon comportement, mais on se rend rapidement compte que ce n'est pas le cas. Je suis le genre de personne qui m'attache facilement, même si mon caractère, parfois compliqué peut me freiner envers les gens qui sont sombres. Je préfère les éviter, mais ce n'est pas toujours aussi simple. Je rêve de créer mon centre de beauté et de maquillage d'effets spéciaux. J'espère y parvenir un jour autant que me faire un nom dans le milieu. Avoir mon nom écrit sur une palette de maquillage ou encore du matériel makeup, ce serait une bonne concrétisation. Je suis facilement attirée par les hommes mûrs avec une allure sauvage et un regard indéfinissable dans le regard. en plus du maquillage, quand je dois faire un maquillage d'effets spéciaux, il faut que je pose mon idée sur papier alors, j'ai appris à dessiner et je suis plutôt douée dans le design. Heureusement d'ailleurs, c'est plus simple pour moi de suivre mes idées comme ça que part de simples notes. Etant une mordue de mode, j'aime changer de couleur de cheveux. J'ai tout essayé, mais j'ai posé mon dévolu sur le tie & dye. Ce style unique qui me définisse assez bien, je dois dire.


Que pensez-vous de la société d'Haima et de la cohabitation entre vampire et humain ?

En dehors d'Haima et d'Atlas, je ne connais pas ce monde qui se trouve au-delà de tout ça. Cette société me convient amplement, elle joue sur une égalité qui n'est pas déplaisante et comme je connais le secret des vampires et bien, je me dis qu'ils sont tout à fait honorables. Attention, je ne dis pas qu'ils tous très bien, c'est comme les humains. Y en a des bons et des mauvais. Beaucoup cachent leur jeu, mais ces derniers ont des années d'avance sur leur jeu d'acteur pour dissimuler leur secret. Peut-être pas tout à fait avec moi, parce qu'ils ont plus de fantômes dans leur sillage et comme je peux les voir, ces derniers, pour la plupart, me mettent en garde.

Mais, je m'éloigne du sujet, je pense. La cohabitation entre vampires et humains me paraît très juste. C'est une égalité parfaite ou qui s'en approche. Mais bon, il faut dire que je ne connais pas les histoires de vampires et de créatures qui se racontent en dehors d'Haima non plus, donc, je n'ai pas une vision plus étendue. Enfin si, mais elle ne me paraît pas très juste.

La jeune princesse Elysium Lightwood vient d'être assassinée. Qu'est-ce que cela vous fait ?

La mort de quelqu'un n'est jamais un événement heureux. Et comme je côtoie la mort de près et que je l'ai connu en l'espace de deux minutes. Je sais que ce n'est pas une fin en soit. C'est juste une nouvelle étape à passer qui ne peut pas s'allier au monde des vivants même si parfois, les deux univers peuvent se croiser. Je n'ai pas eu l'occasion de véritablement rencontrer la princesse de son vivant, et encore moins dans sa mort. Alors, je me dis qu'elle a pu rejoindre la lumière donc le repos éternel. Elle doit se trouver dans un monde meilleur sans peine ni douleur. Je le sais, j'ai pu le sentir quand on m'a cru morte.

D'une certaine façon, la princesse reste vivante dans les souvenirs de ceux qu'elle a connu et croisé.

Quel est votre plus grand rêve ?

Sans même hésiter, je voudrais ouvrir ma propre entreprise de maquillage beauté et d'effets spéciaux. Être un nom dans ce domaine, j'ai tellement d'idée que j'expose sur mon profil YouSuck, tellement de personne qui croient en moi que je ne tiens pas à les décevoir.

Mon autre rêve, sans doute plus irréalisable, c'est de ne pas quitter les miens. Je reste une humaine, donc je ne suis pas éternelle. Je finirais par mourir un jour et cela me fait peur. J'aurais tellement aimé naître vampire pour partager ma vie avec cette famille que j'ai su trouver aussi et qui, est la meilleure chose qui me soit arrivé. Oui, j'ai la conviction, que je suis véritablement née ici. Atlas. Terre aride et de feu, alors, je me considère un peu comme le phœnix. La créature fantastique qui renaît de ses cendres.  




votre pseudo Arcadia Votre âge 28 ans Comment es-tu arrivé ici ? Multi  :leche:   Remarques à faire sur le forum ? Que dire d'autre ! Je l'aime profondément. Présence sur le forum ? 5/7 jours. Autre chose à ajouter ? Je vous aime  :clin:  




Dernière édition par Moonlight le Ven 4 Mai - 0:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-silver.forumactif.org
Moonlight
Admin
avatar

Messages : 3516
Date d'inscription : 20/04/2014

MessageSujet: Re: Fiche perso   Mar 17 Avr - 12:15



Histoire de dire
up to the last moment
C'est sur Atlas que je suis née. Pas véritablement, mais pour la deuxième. D'avant tout ça, je ne me souviens d'absolument rien. Chaque jour, je me dis que c'est pour une bonne raison. On m'a retrouvé blessé et mourante sur la plage, le sable fin tâché de mon sang. Comment ai-je survécu en sachant ce qui peut rôder sous l'eau, je l'ignore. Peut-être que j'ai une bonne étoile qui m'accompagne quotidiennement. Mais, ce qui m'est arrivé ce jour-là, dépasse tant de chose. Durant deux minutes, on m'a déclaré morte. Morte durant ce temps, dans les bras d'une femme qui a souhaité me sauver. Une femme qui aujourd'hui, est devenue mon ange gardien. Elle a tout fait pour que je reste en vie, mais durant ce petit laps de temps, le Destin en a voulu autrement. Les Moires ont tenté de couper le fil de ma vie, sans succès, je dois dire. Car, ce dernier ne s'est pas effilé et je suis revenue d'entre les morts. J'ai vu la lumière et j'ai senti qu'on m'attirait de l'autre côté. Un peu comme le marin qui entend le chant mélodieux de la sirène. Il tente de la rejoindre, mais sans succès parce qu'on vous happe de l'autre côté.

Imaginez un peu deux équipes qui tirent sur une corde avec toute leur force. Vie et Mort qui s'affronte et finalement, c'est la première qui remporte le prix, mais sa sœur m'a laissé une marque ancrée d'un fer rouge invisible sur ma peau. Comme le phœnix, je suis revenue à la vie sur des terres arides. Pour une enfant, ce n'est pas rien. Parce ce simple combat, j'ai su prouver une force qui dépasse l'entendement pour une petite fille au physique fragile. En revenant à la vie, ce bel ange gardien a fait en sorte que je sois amené sur Haïma où l'on pouvait me procurer de meilleurs soins. Je me souviens de tous ces médecins et de cette machine qui m'aidait à respirer durant un temps et de cette seringue piquant le dos de ma main. Je ne sais pas ce que l'on faisait, mais l'équipe médicale prenait en compte que j'avais passé une lourde épreuve. Des blessures sur ma peau. Des lacérations faites par une lame à des endroits que je ne pouvais atteindre. Quand j'ai entendu cette conversation malgré moi, je me suis dite que cette perte de mémoire, cette amnésie totale, était là pour une bonne raison. Et chaque jour, je prie pour que cela reste ainsi. Parce que, sans doute, la vérité me détruirait avec une facilité déconcertante.

De l'hôpital, je suis passée à l'orphelinat. On ne peut pas dire que j'étais à mon aise, parce que l'on m'a rapidement mise de côté. J'étais la pauvre petite Freya, la fille bizarre qui parlait seule, mais... En vérité, je parlais à des autres que personne hormis moi était capable de voir. Effectivement, en faisant l'expérience de la mort imminente, j'ai acquis un don à la fois effrayant, mais également captivant. La capacité de voir des fragments d'âmes à quelque chose de déroutant pour un adulte, mais l'esprit d'un enfant, ne fait pas de différence entre le monde des vivants et des morts. Les êtres sont semblables, mais sauf que certains ne peuvent pas voir le groupe des trépassés. Et puis, il y a les autres, les plus malveillants et les démoniaques. Eux sont très effrayants, parce qu'ils sont difformes ou bien sont dans le même état que le jour de leur mort. Je voyais du sang pratiquement tous les jours. En tant qu'enfant, j'étais un être fragile, quelqu'un que l'on souhaitait corrompre, mais aussi faire souffrir. Cela débutait déjà très bien en me mettant à l'écart de la société. Je ne parlais quasiment à personne. J'étais dans mon coin à dessiner sur un cahier tout en enviant ces groupes d'enfants jouant et tout à fait normaux. C'était loin de ce que je pouvais être.

Je crois que, le plus dur en étant enfant, outre cette capacité, c'est de n'avoir qu'un prénom. Pas de souvenir, mais une tristesse immense au fond de soi. Quelque chose qui vous traumatise et vous donne des crises d'angoisse. Je sais que j'ai une sainte horreur d'être seule et surtout dans le noir. Ce n'est pas que j'ai peur de m'y retrouver, mais j'ai peur de ce qui s'y cache. J'étais tellement étrange aux yeux de certains enfants de l'orphelinat que ces derniers m'ont enfermé dans une maison réputée hanté. Et ce qui j'y ai entendu m'a glacé. J'ai ressenti le mal à l'état pur. Tétanisé, je ne parvenais plus à bouger jusqu'à ce qu'on me retrouve. Tout ce que la responsable de l'orphelinat a fait, c'était de punir les enfants, mais ça n'a pas supprimer ma peur ni ma douleur. La certitude que cela ne se terminerait pas ainsi.

Un jour, un gardien est venu à l'orphelinat. Beaucoup d'enfants disparaissaient et la plupart était retrouvé sans vie. Blanc et livide. Selon les médecins, ils avaient tous eu une crise cardiaque après avoir ressenti une peur extrême. J'étais seule dans mon coin à serrer une pierre protectrice dans le creux de ma main quand j'ai vu le gardien sortir. Il était grand, un regard vairon très saisissant. Je sentais qu'il allait être en danger si je ne lui donnais pas ma pierre.

Ce fut ma première rencontre avec mon père et surtout le premier cadeau que je lui fis. Je n'avais que rougir et déposer ma pierre dans sa main en disant que cela le protégerait du mal pour ensuite rentrer quand on appela les enfants. Mais, le soir-même, j'ai été secoué d'un tas de cauchemars plus atroce les uns que les autres. C'était comme si le monde n'avait plus de couleur, plus d'espoir. Tout était vide. La vie n'avait plus aucun sens alors, quelque chose me donnait envie de me laisser aller. De laisser la mort m'attirer en son sein. Puis, j'ai su discerner une chose informe en premier lieu, puis ces lignes se sont un peu mieux définit. De peur, je me suis réveillée dans cette horrible maison et... J'ai vu son visage à quelques millimètres du mien. Il y avait autour de lui une odeur nauséabonde, de chair en putréfaction. Du soufre. Si je ne faisais rien, j'allais mourir ajoutant au nombre de victimes de cet hideux personnage. Ce qui m'a fait le plus peur, c'est quand il a mis son doigt à sa bouche pour m'intimer de me taire. J'entendais dans ma tête ces grognements et cette voix profonde et sombre me dire que personne ne viendrait pour moi. Que j'étais un monstre et que cela ne changerait pas. Que je ne trouverais pas mon bonheur sur cette île. Mais, une existence vide et sans aucun sens.

Je m'étais alors, bouché les oreilles pour ne plus rien entendre. Mais, son rire résonnait autour de moi au point, d'avoir l'impression que les murs tremblaient. C'était horrible.

Je m'étais dit qu'il fallait que je fasse quelque chose. Alors, j'ai crié de toutes mes forces à en brûler mes poumons, à sentir ma gorge me faire mal. Je ne voulais pas arrêter. Même si je devais reprendre mon souffle. Je reprenais plus fort encore, parce que si je ne pouvais pas bouger, car enchaîné à un mur et bien, je pouvais au moins me battre de cette façon même si ça lui faisait rire. Comment m'avait-il enchaîné ? Vous savez, depuis le temps, je ne me pose plus de questions, certains êtres de ce monde que je fois, monde parfois prophétique, et bien, ce dernier ait capable de pouvoir jouer avec le monde que nous foulons de jour en jour. Alors, qu'un démon m'enchaîne à un mur me paraissait tout à fait normal.

Recroquevillé dans la cave, je pleurais. Sans force, je me suis alors dite que ce démon avait raison. Qui voudrait de moi. Qui voudrait sauver la fille bizarre. La petite sorcière orpheline. Je tremblais, j'étais réduite à si peu de chose et cela me paralysait plus encore.

Mais, j'ai senti comme une lumière qui m'enlaçait. Comme un espoir renaissant transcendant les ténèbres qui s'étaient abattues dans mon esprit. Sa puissance fut si grande et fulgurante qu'elle affaiblit le démon. J'ai entendu le bruit des chaînes et ce cliquetis m'a effrayé. Quand cette main m'a touché, je n'ai pas pu m'empêcher de crier avant de voir le visage de ce beau gardien. Ces cheveux blonds. Ce regard vairon troublant. Cette douceur aussi. J'ai sauté dans ces bras en pleurant et le suppliant de sortir de là. Je savais que rester plus longtemps ici serait affreux autant pour lui que pour moi.

Ce fut ma seconde rencontre avec Hélios. Dans un premier temps, je n'ai pas pu lui dire ce qu'il s'était passé. Ce dernier enquêtait, c'était normal qu'il souhaitait savoir le cœur de cette histoire, mais, pouvait-il me croire ? Je n'en savais rien, alors, je lui ai tout dit et contre toute attente, il m'a cru. C'était le premier à ne pas me dire que j'avais trop d'imagination ni à avoir ce regard effrayé. Durant des mois, je me suis terrée dans le silence parce que je savais que mes capacités n'étaient pas de ce monde, mais de celui que j'ai frôlé quand on m'a déclaré morte.

J'ignorais que ma vie allait changer du tout au tout, grâce à lui. Hélios a décidé de m'adopter. Sans doute, parce que ce dont particulier pouvait autant m'être préjudiciable que pouvait servir les autres. Par préservation, j'ai décidé de ne plus crier sous les toits que je pouvais voir des morts. Je pensais rencontrer une difficulté adaptation avec lui, mais je me suis rapidement attachée à lui et Hélios m'a immédiatement considéré comme sa fille. Il est d'un naturel distant et renfermé, mais pas avec moi. Je me représente comme étant son côté le plus lumineux, celui qu'il ne montre pas. C'est dommage selon moi, mais en même temps, s'il garde cela pour moi alors, je m'en sens d'autant plus heureuse.

Immédiatement, j'ai eu l'impression d'être véritablement heureuse pour la première fois de ma vie. Je sais qu'au fond de moi, je n'ai jamais connu cela. L'instinct d'une vie pourtant oublié. J'ai grandi à ces côtés, la plupart du temps sur Atlas. C'était nécessaire, au moins pour m'entraîner. Oui, il a voulu m'apprendre les rudiments du combat, pas uniquement pour renforcer mon corps, mais également pour que mon esprit ne soit plus faible. Que ce dernier ne soit plus manipulé aussi aisément. J'étais plutôt douée, sans doute par envie de lui faire plaisir, j'ai voulu être la meilleure. Je dois avouer que c'était également dans un esprit de perfectionnisme.

Ma vie au côté d'Hélios Moldovan, ce fut la quintessence du phœnix. Vous savez lorsqu'il déploie ces ailes et qu'il se met à s'envoler si haut dans le ciel pour en toucher le soleil ou tenter de l'atteindre. D'un côté comme de l'autre, nous partagions des secrets, même si le plus important ne fut pas difficile pour moi de le deviner. Je sais que c'est un vampire qui m'élève, mais je n'en ai pas peur. J'ai toujours pensé que vampire ou non, ce n'est pas l'appartenance qui désigne un être, mais ce qu'il fait. Peut-être a-t-il commis des erreurs, mais je m'en moque. C'est mon père et il m'a offert une grande famille. La possibilité de croire que je fais aussi partie d'un tout.

Entre Haima et Atlas, ce n'est pas si mal, mais j'ai rapidement voulu aller à l'école comme tout le monde. Loin de moi l'envie d'être enfermé dans un même endroit avec un précepteur. Alors, papa a eu la bonne idée de me mettre sous la garde de la gouvernante de la famille Moldovan. Personnellement, cela m'a tout de suite arrangé, parce que je pouvais aller à l'école comme tout le monde. Suivre une scolarité, mais aussi affronter le monde et ces fantômes. Je m'en suis d'ailleurs plutôt pas mal sortie surtout que je n'étais plus seule et cela me donnait pas mal de force. À présent, j'avais papa. Séléné, mon bel ange gardien. Tonton Oslo aussi, bon papa et lui ne s'entendent pas vraiment, mais personnellement, je l'aime beaucoup, il a toujours cédé à mes idées et aussi mes caprices, même si ces visites devaient être chaperonnées par la gouvernante.

À 14 ans, j'ai fait la connaissance de la sœur de papa, Echo. La famille Moldovan est vraiment grande et tellement surprenante. Maman Echo et moi, on s'est tout de suite bien entendu, à tel point que papa lui a demandé si je pouvais vivre avec elle. Un vrai plaisir de partager sa vie, surtout que nous avions des passions communes et que même si je pouvais être timide, je possédais aussi un côté extraverti qui collait parfaitement à celle d'Echo.

Que cela soit avec elle ou bien avec tante Viktoriya, j'ai été encouragé dans mes choix et mes études. Ma passion dans le maquillage beauté et d'effets spéciaux a été fulgurant et a pris une grande place dans ma vie. Je n'ai pas tout fait par petit dose, mais je m'y suis plongée corps et âme choisissant un cursus dans l'esthétique. J'aime la mode, tout ce qui se rapporte au maquillage, la coiffure et j'en passe. J'ai tellement de centres d'intérêt que je veux vivre mes passions sans demi-mesure. Je porte un soin méticuleux à tout ce que je fais parce que cela me plaît. Mais pour pouvoir gérer moi-même une partie de tout ça et aussi prouver à mon père que je pouvais me débrouiller, j'ai pu trouver un travail. D'abord saisonnier pour me faire de l'argent de poche durant les vacances scolaires et à présent à mi-temps, en accord avec mon emploi du temps. C'est une boutique d'herboristerie qui m'a ouvert les portes, j'aime bien l'atmosphère et les parfums qui se dégagent de là-bas. J'apprends toujours quelque chose et c'est plutôt utile au quotidien, il faut bien l'avouer.

Outre tout ça, je dois beaucoup faire avec mes capacités. Qu'importe où je suis, je vois ces fragments d'âmes, bonnes ou mauvaises partout. Parfois, je parviens à faire avec et d'autre fois non. C'est assez compliqué en fait, surtout quand je ne peux pas faire autrement.

Ce n'est pas comme si ça me gênait. Avec le temps, j'ai pu mieux gérer tout ça. Même si par moment, je me sens mal au point de faire un malaise. Je n'y peux rien, mes capacités font que je peux ressentir la douleur qu'à eu le fragment d'âme en mourant. C'est furtif et éphémère, mais bien présent en moi. Le manque d'énergie se fait immédiatement sentir, mais je sais comment reprendre le dessus, ce n'est pas compliqué.

Ce n'est pas ça qui me fait le plus peur. Mais, le fait que je sois humaine et que ma vie arrivera un jour à son terme et je devrais quitter ce monde et surtout ma famille. J'ai alors, formé dans ma tête, des tas de rêves que je compte bien réaliser. Je sais que les miens ne m'oublieront pas, j'en ai la certitude, mais, je veux quand même laisser ma pierre à l'édifice.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-silver.forumactif.org
 
Fiche perso
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Silver :: Glory and Blood :: Glory and Blood :: Freya-
Sauter vers: